Communiqué de soutien à la journée d’action du 7 mars
Mis en ligne le 2 mars 2017

La Convergence Nationale des Collectifs de défense et de développement des Services Publics s’ associe sans réserve au communiqué de la Coordination Nationale des Comités de défense des Hôpitaux et Maternités de proximité appelant à la mobilisation et au succès de la journée d’ action et de grève le 7 mars à l’ initiative des personnels de la Santé, rejoints par des organisations syndicales de la Fonction Publique.

Nos deux associations citoyennes entretiennent depuis la création de la Convergence, création à laquelle a participé concrètement la Coordination, une tradition de combat commun sans faille pour un service public de santé de qualité et de proximité, démocratisé.Nous serons encore ensemble le 7 mars dans l’ action, aux côtés des personnels qui n’ en peuvent plus des conditions de travail qui leur sont imposées et de constater que les réformes successives réduisent les capacités du service public de santé, année après année, à répondre aux besoins de la population !!!

Plus que jamais manifestons notre détermination à rassembler usager-e-s, salarié-e-s, élu-e-s pour que vive le service public !!! .

RAPPEL sur un sujet proche : La Convergence organise le 16 mars de 9h00 à 13h00 Bourse du Travail 3 rue du Château d’ Eau PARIS 10ème métro République un Atelier-débat " Comment converger sur le 100% sécu en matière d’ Assurance-Maladie "

LE 7 MARS, MOBILISONS-NOUS POUR NOTRE SANTÉ

Le 7 Mars, des organisations syndicales nationales du secteur de la santé et du médico-social appellent à une journée nationale de grève et de manifestation, comme cela a été le cas en novembre dernier.

Les hôpitaux, pressurés, soumis à des restrictions budgétaires toujours plus drastiques, contraints à des fermetures de lits -16 000 dans la période récente d’après la FHF- ne peuvent faire face à l’épidémie de grippe.

Les conditions d’accueil et la qualité des soins se dégradent. La dernière période a été marquée par une aggravation de la situation dans les hôpitaux ; la logique de la loi Touraine est en marche et conduit à une aggravation des conditions d’accueil des malades.

Fermeture de la maternité de Decazeville, difficultés dans les services d’urgences, une centaine de postes supprimés à l’hôpital de Châtellerault, 70 postes supprimés à Romans sur Isère en 2 ans, nouvelles menaces sur la chirurgie cardiaque de l’hôpital Mondor…. …. Voici quelques exemples de la traduction au quotidien de la mise en œuvre du Plan de Financement de la Sécurité Sociale 2017 qui a décidé de 4 milliards d’économies sur notre santé dont 800 millions pour l’hôpital.

Le personnel est épuisé, des cas importants de burn-out se font jour dans les équipes pouvant conduire quelquefois à des suicides.

La Sécurité sociale est menacée.

Cela a des conséquences dramatiques pour l’accueil des malades.

Déjà le 8 novembre la mobilisation des hospitaliers, soutenue par la Coordination Nationale avait montré une forte résistance à cette politique.

Il nous faut continuer à nous mobiliser pour refuser cette logique austéritaire.

Les dernières études de l’OCDE montrent que notre pays régresse dans la prise en charge de la santé : près d’un quart de la population renonce à se soigner totalement ou partiellement pour des raisons financières.

Des mesures urgentes sont indispensable pour donner les moyens aux hôpitaux de fonctionner et plus globalement pour faire face aux problèmes de la désertification médicale et paramédicale.

Documents joints
Document (GIF - 5.5 ko)