Journal REsistance SOciale n° 151
Septembre 2016

Au sommaire ce mois-ci :

p.1 : L’édito / p.2 : Solidarité internationale / p.3 à 6 : Place au débat (Par Jean-Claude CHAILLEY)/ p.7 : Actualité sociale (Par Eric RAMAZANOFF) / p.8 : Coup de gueule (Par Michel JALLAMION)

L’édito de Marinette BACHE :

En cette rentrée de septembre, qui oserait dire que « l’automne sera chaud ». A droite comme à gauche, chacune et chacun semble avoir les yeux tournés vers une seule échéance : la prochaine élection présidentielle d’avril 2017. A droite c’est le concours pour être celui ou celle qui sera le plus « libéral », le plus anti-fonctionnaire, le plus « anti-immigrés »… Les chiffres pleuvent : moins 300 000 fonctionnaires ici, moins 500 000 là, tandis qu’un autre prône la fin du statut de la fonction publique, qu’un quatrième voudrait remplacer tous les directeurs d’administration centrale au profit de valets de la possible future nouvelle majorité et un cinquième aligner le régime des retraites du public sur celui du privé. C’est faire semblant d’oublier le pourquoi de la fonction publique et de son statut : faire en sorte que les personnels ne soient soumis à aucun intérêt privé et agissent à l’égard de tous les citoyens de la même manière. Il est vrai que cela peut paraître incongru pour ceux qui n’hésitent pas à dilapider les fonds d’une collectivité ou d’un service public à des fins privées ou à détourner des sommes parfois importantes pour satisfaire quelque lobby.

Il ne faudrait cependant pas croire que cette vision archaïque soit l’apanage de la droite. Des responsables qui s’étiquettent eux-mêmes à gauche, bien qu’ils soient de vrais libéraux, tiennent le même langage. Difficile dans ces conditions pour le peuple de s’y retrouver. Il a, non sans raison, l’impression que droite ou gauche c’est du pareil au même. Et ceux qui tentent désespérément de dire le contraire sont ignorés des médias à la solde de grands patrons ou passent à des heures de faible écoute.

Pourtant contrairement à ce qu’on nous serine à longueur de journée, il n’y a pas de fatalité ni une seule politique possible. On le voit bien : la politique économique menée ces dernières années au profit des privilégiés ou des grandes entreprises est un échec patent. Ce n’est pas un hasard si la croissance de la zone euro est plus faible qu’ailleurs. Même le FMI le reconnaît !

Il semble d’ailleurs que cette politique soutenue par Merkel commence à faire grincer des dents en Allemagne. Les défaites pour la chancelière se suivent un dimanche après l’autre et pas seulement à cause de sa politique migratoire.

Il est vrai que cette politique a conduit nombre de foyers allemands sous le seuil de la pauvreté. (...)

La lettre du Raspe N° 135
Documents joints
Document (PDF - 742.1 ko)
Résistance Sociale soutient le délégué CGT d’Air France

C’est avec stupeur que Résistance Sociale a appris la décision de la ministre du travail de valider le licenciement du délégué CGT d’Air France à la suite des ennuis du DRH de la compagnie dont la chemise avait été arrachée lors d’une rencontre houleuse avec les salariés en janvier dernier.

Une fois de plus la ministre du Travail se comporte comme l’exécutrice zélée du patronat.

Résistance Sociale apporte son total soutien à ce délégué et à ses camarades et tient à souligner que c’est la première fois qu’un ministre du Travail, qui plus est se revendiquant de la gauche, ose aller à l’encontre de l’Inspection du travail.

Documents joints
CGT - Air France (PDF - 28.2 ko)
Molex : enfin une victoire !

C’est avec joie que les animateurs de Résistance Sociale ont appris la récente décision de la justice de déclarer sans cause réelle et sérieuse le licenciement des salarié(e)s de Molex, victimes de ce qu’on appelle les licenciements boursiers, l’objectif n’étant pas de faire face à de réelles difficultés de l’entreprise mais d’augmenter les profits des dirigeants et des actionnaires.

On peut toutefois regretter la lenteur de la justice et se demander ce qu’il en serait advenu si la loi « Travail » avait été applicable. Rien vraisemblablement. La justice est impuissante quand les protections des salariés sont détruites par la loi.

Documents joints
Adieu Georges !
Disparition de Georges Séguy

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris l’annonce de ton décès, toi le militant infatigable toujours prompt à défendre la cause des salariés, toi l’ancien résistant dont la vie devrait être citée en exemple à notre jeunesse désorientée.

Merci pour ton combat et ton courage. Résistance Sociale s’associe à la peine de tes proches, de tes amis et de tes camarades. Adieu Georges ! Adieu l’ami !

Documents joints
Adieu à Georges Séguy (PDF - 27.7 ko)
Source : lefigaro.fr
Communiqué de la CGT, de la Fédération CGT des Services publics, de l’Union Régionale CGT d’Ile-de-France (URIF) et de l’Union départementale CGT de la Loire
source : Rédaction de France Info
Juillet/août 2016
8 juillet 2016
Juin 2016
Réaction de la CGT aux propos inacceptables du Premier Ministre Manuel Valls
Mai 2016
Source : Trends Tendances
Convergence Nationale des Collectifs de Défense et de Développement des Services Publics
Source : AFP
Par Jean-Claude CHAILLEY - Publié dans le n° 147 (avril 2016) du journal REsistance SOciale
Michel Husson, Patrick Sauri, Stavros Tombazos et Eric Toussaint - Publié dans le n° 147 (avril 2016) du journal REsistance SOciale
Avril 2016

REsistance SOciale
Association loi 1901
Siège social :
121 avenue Ledru Rollin
75011 PARIS
Tel : 06 33 82 05 15
Présidente de RESO
et directrice de la
publication :
Marinette BACHE