Journal RESO n° 188
Janvier 2020

Au sommaire ce mois-ci :

p.1 : L’édito / p.2 et 3 : Solidarité internationale / p.4 à 6 : Place au débat : Retraites à points, faux compromis, vraie régression / p.7 : Actualité sociale / p.8 : Coup de gueule

L’édito de Marinette Bache

Contre la réforme des retraites, la lutte continue même si les salariés des transports ont majoritairement décidé de suspendre leur grève, ne pouvant rester indéfiniment sans salaire. Heureusement, les caisses de solidarité viennent atténuer un peu les sacrifices consentis qui ne seront pas vains même si la loi venait à être adoptée.

N’oublions pas le CPE. Bien que voté, la droite avait dû le retirer, vaincue par une opposition persistante. La réforme Macron continue d’être majoritairement rejetée par les Français, qui ont bien compris qu’elle signifiait une baisse continue du niveau des pensions, alors que jamais les plus riches ne se sont autant enrichis. Les dividendes des actionnaires ne cessent d’augmenter tandis que salaires et pensions stagnent. Le livret A, auquel les Français sont attachés, rapporte de moins en moins, alors qu’EDF va encore augmenter ses tarifs –pour mieux rétribuer les producteurs privés-, rendant toujours plus difficile la vie des gens modestes. Macron continue sa destruction du modèle social français avec l’idée de le remplacer par le modèle américain. Modèle que même les Américains sont de plus en plus nombreux à rejeter.

Derrière la réforme des retraites, c’est tout l’édifice construit par le Conseil National de la Résistance qui est menacé d’effondrement à commencer par la Sécurité sociale. Rejeter cette réforme c’est donc aussi se battre contre un système capitaliste qui appauvrit l’éducation, la justice, la santé, la solidarité entre les individus et entre les générations et favorise ghettos et communautarismes. Que ce soit au nom de l’Europe ou des multinationales fêtées en grande pompe à Versailles par Macron, le modèle que celui-ci voudrait nous imposer est contraire à ce que souhaite le plus grand nombre.

Une minorité peut certes gouverner pendant un certain temps, au besoin en faisant usage de la force, mais elle finit par plier faute de soutien populaire. Avocats, profs, médecins (plus de 1000 d’entre eux n’ont pas hésité à démissionner de leurs fonctions administratives) constituent un front du refus tandis que la contestation des Gilets Jaunes se poursuit. Il suffirait peut-être d’une étincelle pour que ces oppositions diverses se coalisent, rendant vaine la trahison de certaines directions syndicales toujours prêtes aux pires compromissions avec le pouvoir dès lors que çà facilite le reclassement des dirigeants.

Mais la contestation sociale a besoin d’un débouché politique. Or, aujourd’hui celui-ci n’existe pas. Certes, il est vraisemblable que la majorité présidentielle subira une défaite lors des prochaines municipales, défaite qu’elle tente déjà de masquer avec la circulaire Castaner. Mais cela ne fera pas bouger d’un iota Macron, qui n’est là que pour appliquer le programme de ceux qui ont permis son élection et se moque de la France. (...)

Documents joints
Manifestation unitaire Jeudi 9 janvier 2020

Retraite à points : retraite en moins !

Documents joints
Document (PDF - 70.2 ko)
Réforme des retraites - Communiqué de presse de Résistance Sociale
Communiqué Inter syndical des Unions Régionales Ile de France
Macron retire ton plan
Documents joints
Document (PDF - 94.5 ko)
TOUS EN GREVE LE 17 DECEMBRE 2019
Documents joints
Document (PDF - 494.7 ko)
Article de Jean-Claude CHAILLEY publié dans le n° 188 du journale Résistance Sociale (janvier 2020)
Extrait de « L’Humanité » du mercredi 11 décembre 2019 publié dans le n° 188 du journal Résistance Sociale (janvier 2020)
Lettre publiée le 21 janvier 2020 par la Coordination nationale des hôpitaux et maternités de proximité et publiée dans le n° 188 du journal Résistance Sociale (janvier 2020)
"Coup de gueule" de Claude NICOLET publié dans le N° 188 du journal Résistance Sociale (janvier 2020)
Par Henry STERDYNIAK, économiste des économistes atterrés - Publié dans le n° 187 du journal Resistance Sociale (décembre 2019)
Journal RESO n° 187 - Décembre 2019
Journal RESO n° 187 - Décembre 2019
Journal RESO n° 187 - Décembre 2019
Novembre 2019
tract intersyndical
Article d’Augustin BELLOC publié dand le n° 185 du journal Résistance sociale
Article de Marie Berthommier publié dans le n° 185 du journal Résistance Sociale
Communiqué de la Convergence Rail publié dans le n° 185 du journal Resistance Sociale
Article de Jean-Claude Chailley publié dans le n° 185 du journal Resistance Sociale

REsistance SOciale
Association loi 1901
Siège social :
121 avenue Ledru Rollin
75011 PARIS
Tel : 06 33 82 05 15
Présidente de RESO
et directrice de la
publication :
Marinette BACHE